L’intolérance au lactose est un ensemble de symptômes gênants provoqués par la difficulté ou l’incapacité à digérer le lactose ou le sucre de lait à cause de l’absence ou de la diminution de la production par l’organisme d’une enzyme digestive, la lactase.
 
Le lactose est un glucide se trouvant exclusivement dans le lait des mammifères. Il est dégradé dans le tube digestif par une enzyme appelée donc lactase. Elle est présente chez tout le monde durant l’enfance et s’arrête après le sevrage. Dans certaines populations, la production de lactase continue à l’âge adulte.
 
En Europe, en Inde, au Moyen-Orient et en Afrique de l’Est, les populations tolèrent davantage le lactose dû à la domestication des mammifères comme les chèvres ou les vaches. En Europe par exemple, seulement 5% de la population serait intolérante au lactose.
 
Cependant, environ 90% de la population des pays d’Asie de l’Est et d’Afrique de l’Ouest est intolérante au lactose.
 

Tes origines influencent donc ta capacité à digérer le lait ou non.

 
Mais de manière générale, on estime qu’environ 75 % de la population mondiale adulte présenterait une baisse de sa capacité à digérer le lactose. L’Europe possède donc la plus forte concentration de population adulte pouvant digérer le lactose.
 

Les symptômes d’une intolérance au lactose :

  • Ballonnement
  • Gaz
  • Diarrhée
  • Douleurs abdominales
  • Inflammations de la muqueuse intestinale
  • Maux de tête
  • Vomissements
 

Pourquoi le lait n’est pas indispensable

Parce qu’une fois la petite enfance terminée, le lait n’est plus indispensable au fonctionnement de notre organisme. Le lait est en effet une substance produite par les mammifères dans le but de nourrir leurs nouveau-nés et les aide à grandir en pleine santé. Les bébés mammifères – dont les humains – ont besoin de lait jusqu’à ce que leur système digestif soit suffisamment mature pour leur permettre de consommer de la nourriture solide. Une fois qu’ils commencent à manger de la nourriture solide, les animaux ne boivent plus jamais de lait.
 

Et le Calcium alors ?

Le Calcium est le sel minéral le plus abondant dans l’organisme et il représente 2 % du poids corporel. Près de 99 % est concentré dans les os et les dents. Le 1% restant joue un rôle primordial dans le bon fonctionnement des cellules de l’organisme, dont les cellules musculaires comme celles du cœur et les cellules nerveuses. Le calcium participe également aux fonctions rénales, au mécanisme de la coagulation sanguine ainsi qu’à plusieurs processus enzymatiques.
 
Il existe de nombreuses sources végétales au Calcium, qui nous sont plus bénéfiques. Légumes à feuilles vertes (brocolis, kale, choux, épinard etc.), les fruits secs, les graines et céréales, le tofu, le thym, l’origan, l’aneth ou encore la cannelle.
 
En résumé, mange tes légumes et tu n’auras aucun problème de carence en calcium.
 
 
 
« Je ne suis pas intolérant au lactose, le lait ne peut donc pas me faire de mal »
Malheureusement, le lait n’apporte pas que du calcium à votre organisme.
 
Sans intolérance apparente, la consommation de lait peut avoir des effets néfastes chez l’humain adulte :
 
– Acné
– Prise de poids
– Augmentation du taux de cholestérol
– Augmentation des risques de cancers de la prostate ou du sein
– Antibiorésistance
 

Découvrez-en davantage dans l’E-Book sur l’alimentation végétale

 
 

L’addiction au lait

Vous êtes accro et vous ne pouvez pas le nier !

 
Le lait crée une dépendance particulière en raison d’un ingrédient appelé la caséine, une protéine présente dans tous les produits laitiers (fromage, lait, crème etc.).
 
Au cours de la digestion, la caséine libère des opiacés appelés casomorphines. La Casomorphine joue avec nos récepteurs – dopamine – en les déclenchant, provoquant alors plaisir et donc dépendance.
 
Elle crée un effet réconfortant comme la morphine !
 
La Casomorphine est aussi addictive car elle permet à l’enfant de continuer à s’alimenter en lait lors de son enfance. Grâce au sevrage, le petit finira par se détacher du lait maternel pour se tourner vers une autre alimentation. En théorie… Sauf pour les Hommes bien sûr.
 
Tout comme le sucre, nous ne voulons pas être dépendants du lait.
Retenez ceci – Nous contrôlons ce que nous mangeons, la nourriture ne nous contrôle pas !
 
 
 

En résumé

À cause de la propagande de l’industrie laitière, le lait de vache est depuis longtemps considéré comme LA source de calcium de choix. On retrouve bien entendu le lait de chèvre, de Yak etc. mais le lait de vache reste le lait qui se rapproche le plus du lait maternel humain, d’où sa forte utilisation.
 
Comme nous l’avons vu, lorsque l’on regarde les choses en profondeur, il est facile de voir que le lait n’a pas de réels bénéfices pour l’organisme et pourrait même s’avérer toxique.
 
Souvenez-vous, les végétaux contiennent suffisamment de calcium pour répondre aux besoins journaliers du corps humain. Brocolis, légumes verts, tofu, soja, épinards, amandes, pois chiches et bien d’autres. Tu as le choix !
 
 
 

Pour en apprendre plus