Avertissement : Si tu es très maigre, enceinte, allaitante, sujette à des menstruations irrégulières ou à des problèmes de fertilité, ou bien si tu as connu par le passé des troubles nutritionnels, le jeûne intermittent n’est peut-être pas fait pour toi.
 
 
Le jeûne intermittent regroupe divers régimes alternant périodes de jeûnes et de reprise. Certaines études préliminaires affirment qu’il peut favoriser la perte de poids durablement, comparé à la restriction pure des calories à long terme.
 
Le jeûne est une pratique que l’on retrouve tout au long de l’évolution de l’Homme. Les anciens chasseurs-cueilleurs, qui ne trouvaient pas toujours de quoi manger, ont évolué afin d’être capables de subsister sans nourriture durant de longues périodes. Cette pratique était en réalité bien plus naturelle que celle qui consiste à consommer 3 repas par jour.
Le jeûne est aussi pratiqué pour des raisons spirituelles, comme dans l’Islam, le Christianisme, le Judaïsme et le Bouddhisme.
 
Le jeûne intermittent se concentre davantage sur le moment où l’on mange que sur les aliments que l’on consomme (bien que cela soit très important également). Les boissons sont autorisées, comme l’eau, le café ou le thé.
 
L’exercice physique est possible et conseillé.
 

Voici deux méthodes classiques de jeûne intermittent :

 

– La méthode 16/8 :

Un jeûne quotidien de 16 heures. Réduction de votre période de consommation. Repas pris entre 10 heures et 18h. Cela signifie généralement supprimer le petit-déjeuner, consommer un repas léger à 10h, un plat plus important vers midi et un dîner avant 18h (des encas sains sont autorisés si besoin).

 

– Manger-Jeûner

Manger : 24 heures de jeûne deux fois par semaine.

 
La méthode 16/8 demeure la plus fiable puisqu’elle n’implique aucune restriction en termes de calories.
 
Note : Aucune restriction calorique ici ! Manges sainement et autant de calories que tu consommerais en suivant une alimentation normale.
 

Les bienfaits du jeûne

 

– Augmente tes hormones de croissance et favorise la perte de graisse et le gain musculaire

– Réduit significativement le taux d’insuline, rend disponible la graisse stockée dans ton corps. Réduit la résistance à l’insuline

– Régénération cellulaire. Davantage de ressources énergétiques sont disponibles pour réparer les cellules, puisque la digestion des aliments ne les accapare plus

– Rallonge ton espérance de vie et te protège des maladies grâce aux changements survenant dans l’expression génétique. Comme le montrent les études, le jeûne intermittent permet de prévenir les inflammations et les risque de cancer.

Les effets secondaires du jeûne intermittent

 
Le jeûne intermittent n’est pas idéal pour tous. Comme évoqué plus haut, si tu es très maigre, enceinte, allaitante, sujette à des menstruations irrégulières ou à des problèmes de fertilité, ou bien si tu as connu par le passé des troubles nutritionnels, le jeûne intermittent n’est peut-être pas fait pour toi.
 
Les hommes ont tendance à obtenir de meilleurs résultats, dus à leur sensibilité à l’insuline.
Certaines femmes peuvent voir leurs règles disparaître et réapparaître une fois leur retour à leur précédent régime.
 
Sois au fait de ces conséquences et consultes un professionnel de santé si tu prévoies de commencer un jeûne intermittent ou si tu rencontres l’un des problèmes évoqués.
 
 

Devrais-je essayé le jeûne intermittent ?

 

Il n’existe aucune solution universelle en termes de nutrition et de régime.

Le meilleur des régimes demeure celui que vous pouvez suivre sur le long terme.

Le jeûne intermittent est idéal pour certaines personnes, et mauvais pour d’autres. La seule façon de savoir où vous vous situez, c’est d’essayer.
 
Si tu te sens bien dans ce régime et si tu le juges approprié à ton mode de vie, alors le jeûne intermittent sera un outil idéal pour perdre du poids et améliorer ta santé. Le jeûne intermittent ne remplace pas les habitudes alimentaires saines, mais il peut s’avérer très efficace chez certaines personnes.